Accueil du site > Bibliographie critique > Collectifs

Collectifs


Christophe Boulanger, Anouck Cape et Catherine Denève (dir.), Rencontres, thérapie et création, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, « Esthétique et sciences des arts », 2014.

Le volume comprend les textes suivants :

- « Introduction » (pp. 9-14).
- Lionel, « La forêt tropicale » (pp. 15-16).
- Jean Florence, « Henry, Véronique, Lionel et Orion » (pp. 17-23).
- Anouck Cape, « “Chacun est déliant, chacun est délié dans l’autre”. Élaboration d’une poïétique commune entre Lionel et Henry Bauchau » (pp. 25-42).
- Anouck Cape, « “Lionel, analyse succincte” : présentation » (pp. 43-44).
- Henry Bauchau, « Lionel, analyse succincte » (pp. 45-46).
- Aude Fauvel, « Dialogue de sourds et rencontre manquée. Le miroir inversé d’Amalie Skram (1846-1905) » (pp. 47-63).
- Christophe Boulanger, « Les dimensions de la rencontre ou l’art brut en question » (pp. 65-80).
- Julio Guillen et Carole Pinel, « La fonction du labyrinthe dans L’Enfant bleu » (pp. 81-94).
- Catherine Denève, « Le statut d’artiste peut-il supplanter celui de “fou” ? Catégorisation sociale et construction identitaire » (pp. 95-119).
- Lionel, « Bourse de la vocation (1981). Texte de candidature à une bourse de la vocation » (pp. 121-124).
- « Le bonheur de peindre : entretien avec Bruno Gérard » (pp. 125-145).
- Lionel, « Notre Projet » (pp. 147-148).
- « Extrait de “La Maison du miroir”. Entretien entre Lionel, Tara Douillet et Christophe Boulanger » (pp. 149-153).
- Henry Bauchau, « Sur Lionel » (p. 155).
- « Notice biographique de Lionel » (pp. 157-158).

Anouck Cape et Christophe Boulanger (dir.), Lionel, L’enfant bleu d’Henry Bauchau, Arles, Actes Sud, 2012.

L’ouvrage contient notamment les textes suivants :

- Henry Bauchau : « Introduction », pp. 6-8 ; « Minotaure » (inédits), p. 25 ;
- Lionel : « Thésée », p. 22 ; « La forêt tropicale », p. 43 ; « Le monstre inventé n°3 », p. 64 ; « Le mangeur d’étoiles », p. 87 ; « Notre projet », p. 109.

Études :
- Anouck Cape, « Naissance d’une vocation », pp. 102-106 ;
- Myriam Watthee-Delmotte, « Lionel et Henry Bauchau : résonances d’une ren- contre », pp. 110-115 ;
- Christophe Boulanger, « Illustrations pour un livre intérieur », pp. 119-120.

Cergy

Catherine Mayaux et Myriam Watthee-Delmotte (dir.), Henry Bauchau, écrire pour habiter le monde, Saint-Denis, Presses universitaires de Vincennes, « L’Imaginaire du texte », 2009.

Ce volume reprend les actes du colloque de Cergy-Pontoise.

Table des matières

- Catherine Mayaux et Myriam Watthee-Delmotte, « Avant-propos » (pp. 5-13) ;
- Henry Bauchau, « Journal du présent » (extraits inédits) (pp. 17-24).

I. Laisser affleurer le sens

- Jean Leclercq, « Du poème qui n’est pas de ce monde » (pp. 27-38) ;
- Aude Préta-de Beaufort, « Henry Bauchau, poète herméneute : exégèse de soi, exégèse du monde » (pp. 39-48) ;
- Régis Lefort, « Henry Bauchau et l’habitation poétique. Habiter en déclivité » (pp. 49-62) ;
- Serge Martin, « Voisiner en poète : avec Henry Bauchau habité d’altérité » (pp. 63-72) ;
- Dominique Millet-Gérard, « Gengis khan d’Henry Bauchau et Tête d’or de Paul Claudel » (pp. 73-92).

II. Habiter son corps

- Isabelle Vanquaethem, « D’une culture du verbal aux expressions du corps » (pp. 95-110) ;
- Marianne Froye, Du corps du poète au corps poétique dans Heureux les déliants » (pp. 111-123) ;
- Geneviève Henrot, « Le Moi, le groupe, la peau plurielle » (pp. 125-146) ;
- Chiara Elefante, « La voix du corps, la voix féminine dans l’œuvre narrative d’Henry Bauchau » (pp. 147-160) ;
- Audrey Pacini, « Faire corps avec le monde : l’entrée en matière chez Henry Bauchau » (pp. 169-179).

III. Se soigner par l’art et les mythes

- Maria Tereza Lozano Sampedro, « L’art de la sculpture dans Œdipe sur la route : un message d’espoir du “peuple des profondeurs” » (pp. 183-201) ;
- Sophie Lemaître, « “On a besoin d’un territoire” : l’artiste en recherche d’un monde dans L’Enfant bleu » (pp. 203-226) ;
- Christiane Chaulet Achour, « Le personage d’Antigone : une approche poétique de l’androgynie » (pp. 227-238).

IV. Opérer une dérive des continents

- Béatrice Bonhomme, « La Chine intérieure de Pierre Jean Jouve et d’Henry Bauchau » (pp. 241-254) ;
- Catherine Mayaux, « Habiter la Chine en poète selon Henry Bauchau » (pp. 255-271) ;
- Olivier Ammour-Mayeur, « “Alors comme un fruit mûr, le coup s’est détaché de vous” : Henry Bauchau et l’esthétique zen du tir à l’arc » (pp. 23-291) ;
- Anne Begenat-Neuschäfer, « Henry Bauchau et l’Allemagne » (p. 293-309) ;
- Okou Dagou, « La piste négro-africaine du totémisme dans Diotime et les lions » (pp. 311-321).

V. Récrire le monde

- Michele Mastroiani, « D’une poétique paradoxale autour d’un insaisissable Protée ? Henry Bauchau, écrivain dans le monde » (pp. 325-346) ;
- Isabelle Renaud-Chamska, « Ma prière Antigone » (pp. 347-365) ;
- Jean-Yves Carlier, « L’étoile Bauchau, de l’objection poétique à l’objection juridique » (pp. 367-378) ;
- Pierre Bartholomée, « Du roman à l’opéra : Œdipe sur la route » (pp. 379-391).

Compte rendu de l’ouvrage

Giulia Boggio Marzet, « Compte rendu. Henry Bauchau, écrire pour habiter le monde, sous la direction de Catherine Mayaux et Myriam Watthee-Delmotte, Saint-Denis, Presses Universitaires de Vincennes, 2009 », dans Studi Francesi, n° 160, janvier-avril 2010, pp. 189-190.


Myriam Watthee-Delmotte et Jacques Poirier (dir.), Pierre Jean Jouve et Henry Bauchau : les voix de l’altérité, Dijon, Éditions universitaires de Dijon, Collection "Écritures", 2006.

Ces actes de colloque contiennent les textes suivants :

- Myriam Watthee-Delmotte et Jacques Poirier, « Avant-propos » (pp. 7-10).

I. Pierre Jean Jouve et Henry Bauchau : approches croisées

- Myriam Watthee-Delmotte, « La guerre et le bris de la loi. La question de l’altérité chez Jouve et Bauchau » (pp. 13-27) ;
- Jacques Poirier, « Pierre Jean Jouve et Henry Bauchau : médiation et connaissance de soi » (pp. 29-38) ;
- Régis Lefort, « Henry Bauchau/Pierre Jean Jouve. Destins croisés de l’écriture entre psychanalyse et spiritualité » (pp. 39-57) ;
- Olivier Ammour-Mayeur, « Les croisées spirituelles. Psychanalyse et Extrême-Orient chez Jouve et Bauchau. Une relecture de la Différence Sexuelle » (pp. 59-72) ;
- Christiane Blot-Labarrère, « Le motif homosexuel chez Pierre Jean Jouve, Henry Bauchau et Pier Paolo Pasolini » (pp. 73-78) ;
- Geneviève Henrot-Sostero, « Bauchau/Jouve : autour de l’allégorie » (pp. 79-96).

II. Pierre Jean Jouve

- Pierre-Yves Soucy, « Pierre Jean Jouve : paysages et sensations » (pp. 99-106) ;
- Béatrice Bonhomme, « Pierre Jean Jouve : Poésie, Musique et Peinture » (pp. 107-128) ;
- Laetitia Logié, « L’androgyne, figure de l’imaginaire jouvien » (pp. 129-141) ;
- Simone Jänder, « La Petite X... : incarnation et messagère de la psychanalyse dans Vagadu » (pp. 143-152) ;
- Muriel Pic, « L’autre en son secret : la correspondance de Pierre Jean Jouve avec Jean Paulhan (1925-1961) » (pp. 153-164).

III. Henry Bauchau, ou l’écriture à l’écoute

- Anne Begenat-Neuschäfer, « Gengis Khan et l’ambivalence du héros » (pp. 167-174) ;
- Andrea Pesaresi, « La figure du chef dans l’œuvre d’Henry Bauchau » (pp. 175-183) ;
- Jean-Pierre Jossua, « Le dit et le non dit de l’expérience religieuse dans les écrits intimes d’Henry Bauchau » (pp. 185-197) ;
- Deborah Gabriel, « Les journaux, l’autre voix de l’écriture » (pp. 199-212).

IV. Henry Bauchau, lecteur de Pierre Jean Jouve

- Henry Bauchau, « Voyance et vision ou le paysage du corps chez Pierre Jean Jouve » (pp. 215-217).


Pierre Halen, Raymond Michel et Monique Michel (dir.), Henry Bauchau, une poétique de l’espérance. Actes du colloque international de Metz (6-8 novembre 2002), Paris, Peter Lang, « Recherches en littérature et spiritualité », 2004.

- Jean-Pierre Vidit, « Écriture, espérance, écoute », pp. 17-26 ;
- Yun Sun Limet, « “Paris aux yeux d’enfants sévères.” Henry Bauchau à Paris (1945-1951) » (pp. 27-40) ;
- Chiara Elefante, « Henry Bauchau et Jean El Mouhouv Amrouche : histoire d’une amitié poétique » (pp. 41-62) ;
- Géraldine Henry, « 1950-1957 : les écrits du désastre. L’imaginaire guerrier dans les premiers écrits poétiques d’Henry Bauchau » (pp. 63-76) ;
- Régis Lefort, « Résistance, espérance, errance dans l’écriture » (pp. 77-96) ;
- Myriam Watthee-Delmotte, « L’écriture du désert chez Henry Bauchau » (pp. 97-114) ;
- Valérie Chevassus, « Henry Bauchau entre psychanalyse et écriture : prêter l’oreille à la parole intérieure » (pp. 115-130) ;
- Marc Quaghebeur, « Revisitées, les confessions de La Sourde Oreille inventent pour l’écrivain la légende de son futur » (pp. 131-156) ;
- Pierre Halen, « Mao Zedong comme essai de poétique » (pp. 157-178) ;
- Raymond Michel, « Le Journal d’Antigone d’Henry Bauchau ou les mouvements de l’écriture » (pp. 179-218) ;
- Myriam Watthee-Delmotte, « Henry Bauchau : poésie et prière » (pp. 219-234).


Marc Quaghebeur (dir.), Les constellations impérieuses d’Henry Bauchau. Colloque de Cerisy 21-31 juillet 2001, Bruxelles, AML Éditions / Éditions Labor, « Archives du futur », 2003.

Ces actes de colloque contiennent les articles suivants :

- Marc Quaghebeur, « Préface » (pp. 7-9) ;

I. La dette absolue

- « Blanche Jouve, le don de la parole », propos d’Henry Bauchau, recueillis par Chantal Deltenre-De Bruycker (pp. 15-28) ;
- Marie-Claire Boons, « Henry Bauchau, le rêveur, le poète » (pp. 29-43).

II. Les vertes années

- Anne Neuschäfer, « De La Cité chrétienne au Journal d’un mobilisé » (pp. 47-77) ;
- Jacques Devriend , « Une rencontre » (pp. 78-85) ;
- Marc Quaghebeur, « Le tournant de La Déchirure » (pp. 86-138) ;

III. Les cryptes de l’Histoire

- Geneviève Henrot-Sostero, « La sémiose des astres : lecture de Double zodiaque » (pp. 141-163) ;
- Kerstin Liesegang, « Le journal inédit du Régiment noir. “L’intérêt pour soi ne suffit plus” » (pp. 164-189) ;
- Isabelle Gabolde, « Échos allemands dans l’œuvre d’Henry Bauchau » (pp. 190-211) ;
- Chiara Elefante, « “Amour Diotime” : une lecture intertextuelle » (pp. 212-237) ;
- Régis Lefort, « Le souverain et l’otage » (pp. 238-257).

IV. D’obsédantes images

- Jacques Poirier, « Le rocher et la vague : morceler, dissoudre, représenter » (pp. 261-272) ;
- Annie Pibarot, « Le motif de la mendiante ou “le lieu de l’écrit” » (pp. 273-287) ;
- Adriano Marchetti, « Le Labyrinthe : mythe de l’écriture/écriture du mythe » (pp. 288-306).

V. La réinvention des mythes

- Myriam Watthee-Delmotte, « Pensée mythique et ritualisation dans Le Régiment noir » (pp. 309-331) ;
- Éric Lysøe, « Œdipe, Diotime et Antigone ou la restauration de l’espace mythique » (pp. 332-351) ;
- Jean Bollack, « Le mythe d’Œdipe » (pp. 352-364) ;
- Anne Davenport, « Antigone dans le contexte américain » (pp. 365-383).

VI. L’existence par l’art

- Émilienne Akonga, « Une entreprise de réhabilitation » (pp. 387-412) ;
- Véronique Jago-Antoine, « La transposition du geste pictural dans le cycle œdipien d’Henry Bauchau » (pp. 413-436) ;
- François Emmanuel, « Dans la main d’inconnaissance » (pp. 437-449).

VII. Vies de l’œuvre

- Amélie Schmitz, « Henry Bauchau au risque de la presse » (pp. 453-487) ;
- Mireille Fognini, « De la “diction poétique” du rêve et du mythe chez Bauchau » (pp. 488-496) ;
- Anne Davenport, Chiara Elefante, Yotaro Miyahara, Laura López Morales, Anne Neuschäfer et Bertrand Py,« Voix et voies de la traduction » (pp. 497-509) ;
- Dominique Stein, « Lettre ouverte » (pp. 510-512) ;
- Jean-François La Bouverie, Catherine Carpentier, Valérie Cordy et Gisèle Sallin, « Le texte et la scène » (pp. 513-523).

VIII. La musique infinie

- Pierre Bartholomée, « Une voix musicienne » (pp. 527-532) ;
- Isabelle Gabolde, « Entretien avec Henry Bauchau » (pp. 533-540).


Myriam Watthee-Delmotte (dir.), Bauchau avant Bauchau. En amont de l’œuvre littéraire, Louvain-la-Neuve, Academia-Bruylant, 2001.

Cet ouvrage contient, outre deux entretiens d’Henry Bauchau avec Cécile Venderpelen et Myriam Watthee-Delmotte sur ses années de guerre (pp. 43-53), des documents personnels de l’écrivain, des documents d’archives du Centre d’Études et de Recherches sur la Seconde Guerre Mondiale (pp. 95-117), des documents épistolaires et photographiques (pp. 119-128), la liste des textes d’Henry Bauchau publiés avant 1943 (pp. 135-138), les témoignages de André Molitor (pp. 55-59), Jean Dubois (pp. 61-72), Thierry de Villers (pp. 73-79) et Raymond Colet (pp. 81-93), ainsi que des articles de synthèse relatifs aux années qui précèdent l’œuvre littéraire :

- Yun Sun Limet, « L’itinéraire politique » (pp. 11-18) ;
- Myriam Watthee-Delmotte, « Le poids des guerres » (pp. 19-27) ;
- Géraldine Henry, « De la praxis à la poiesis : un imaginaire en continuité » (pp. 29-41).


Anna Soncini Fratta (dir.), Henry Bauchau. Un écrivain, une œuvre. Atti del Centro Studi sulla Letteratura Belga di Lingua Francese. Terzo Seminario Internazionale. Noci, 8-10 novembre 1991, Bologna, CLUEB, 1993.

Cet ouvrage contient les études suivantes :

- Jean Tordeur, « Le caractère épique dans le rapport de l’écrivain avec lui-même » (pp. 15-22) ;
- Anne Morelli, « La guerre dans l’œuvre et la vie d’Henry Bauchau » (pp. 23-34) ;
- Geneviève Henrot, « L’Escalier bleu d’Henry Bauchau : le pari du rythme » (pp. 45-80) ;
- Ana González-Salvador, « Tout dire du dedans (À propos d’Henry Bauchau, de la vérité et de la fiction) » (pp. 81-92) ;
- Saverio Santangelo, « Gengis Khan : dal Mito alla Storia, fra autobiografia e drammaturgia » (pp. 93-126) ;
- Nathalie Miklos, « Gengis Khan ou le rêve d’être homme » (pp. 127-144) ;
- Silvio Ferrari, « Gengis Khan : protohistoire d’une mutation sociale » (pp. 145-160) ;
- Jeannine Paque, « La question du genre ou les surprises du roman » (pp. 161-176) ;
- Pierre Halen, « La Déchirure, roman de la décolonisation ? » (pp. 177-200) ;
- Josette Gousseau, « Pouvoir et société dans Le Régiment noir » (pp. 201-222) ;
- Sœur B. Tshibola Kalengayi, W. Kangulumba Muzena et K Thio, « Le rôle et l’image du Noir dans Le Régiment noir d’Henry Bauchau » (pp. 223-240) ;
- Myriam Watthee-Delmotte, « De l’aveuglement au sens : Œdipe et l’écrivain sur la route. Lecture du journal d’Henry Bauchau » (pp. 241-254) ;
- Adriano Marchetti, « Il silenzio di Edipo e l’inviolabilità dell’appello » (pp. 255-268) ;
- Jean Robaey, « Fonction et fonctionnement du mythe classique. De Sophocle à Bauchau » (pp. 269-288) ;
- Robert Jouanny, « Les lacunes du récit mythique dans Œdipe sur la route » (pp. 289-312) ;
- Chiara Elefante, « La responsabilité d’Œdipe, du multiple à l’un » (pp. 313-334) ;
- Margareth Amatulli, « Du Clairchantant au Clairvoyant : (auto)genèse d’une création » (pp. 335-356) ;
- Anna Soncini-Fratta, « L’Œdipe “bachofien” de Bauchau » (pp. 357-366).


Le fonds Henry Bauchau dépend de la Faculté de philosophie et lettres de l’Université catholique de Louvain
1, place Blaise Pascal, 1348 Louvain-la-Neuve (Belgique) - tél. +32 (0)10 47 91 90 - fax +32 (0)10 47 25 79 - dernière mise à jour le 28 novembre 2016