Accueil du site > Centenaire Henry Bauchau > Expositions

Expositions


Le dernier volume de la Revue internationale Henry Bauchau signalait la tenue deux expositions intégrées aux solennités du Centenaire de la naissance d’Henry Bauchau. La première, Lionel, L’Enfant bleu d’Henry Bauchau, se déroulait au Musée Art)&(Marges (Bruxelles) du 25 octobre 2012 au 27 janvier 2013. Sous le commissariat de Tatiana Veress (Art & Marges), de Myriam Watthee-Delmotte et d’Anouck Cape (F.N.R.S.-U.C.L.) et de Christophe Boulanger de Savine Faupin (LaM), celle-ci se proposait d’envisager les œuvres plastiques de Lionel, au prisme de L’Enfant bleu d’Henry Bauchau — roman dans lequel on le retrouve sous les traits du personnage d’Orion. La seconde exposition, Henry Bauchau. L’épreuve du temps, est coordonnée par Sofiane Laghouati et Myriam Watthee-Delmotte. Du 2 novembre 2012 au 24 février 2013, au Musée royal de Mariemont, cette exposition rétrospective, qui pour lors s’étendait sur près d’un siècle, a entrepris d’éclairer la vie et l’œuvre d’Henry Bauchau, les mettant toutes deux en regard, par le biais des archives présentes au Fonds de l’U.CL., avec des apports du Fonds Henry Bauchau des A.M.L., du CEGESS et de collections privées.

À côté de ces deux expositions, on notera celle sur les Figures de la création chez Henry Bauchau, du 18 janvier au 16 mars 2013. Élaborée avec le concours des A.M.L., l’exposition se tint à la bibliothèque de la ville de Tournai, un lieu symbolique pour l’écrivain qui reçut, en 1989, le grand Prix littéraire de la Ville de Tournai pour son œuvre poétique (Poésie. 1950-1986) publiée chez Actes Sud trois années plus tôt. L’exposition fut également l’occasion de rendre hommage à Henry Bauchau lors d’une soirée littéraire qui réunit les écrivains Colette Nys-Mazure, Marianne Kirsch, Marc Quaghebeur et Michel Voiturier, dans un entretien avec Frédéric Nève.

Du 1er au 17 mars 2013, la Chapelle du Méjan (Arles) a hébergé pour sa part l’exposition Henry Bauchau et Lionel. Parcours de création, coordonnée par Nathalie Basson (Actes Sud), Myriam Watthee-Delmotte et Christophe Boulanger. Actes Sud rendait ainsi hommage — dans un lieu magnifique porteur de sérénité — à l’un de ses grands auteurs. Au cours du vernissage, Myriam Watthee-Delmotte présenta officiellement son essai Henry Bauchau. Sous l’éclat de la Sibylle, publié aux éditions Actes Sud, avec la participation de la comédienne Martine Vandepeene pour la mise en voix des textes. La soirée se poursuivit par la lecture, par Frédéric Dussenne, du Boulevard périphérique, dont, on l’a dit, il a accompli l’adaptation théâtrale.

Enfin, on signalera au Centre culturel de la ville de Ciney la tenue de l’exposition Henry Bauchau, l’éblouissement poétique. On se rappelle de ce titre, qui avait été donné à l’exposition qui avait eu lieu en mars et avril 2010 à la bibliothèque communale de Namur. Et pour cause : l’exposition de Ciney, mise sur pied par Pauline Decorte (Centre culturel de Ciney) et Myriam Watthee-Delmotte, reprend en partie la scénographie imaginée à l’époque par l’a.s.b.l. Hypothésart (sous l’impulsion de Christian Leblicq), qu’elle complète par diverses archives issues du Fonds Henry Bauchau de l’U.C.L.


Le fonds Henry Bauchau dépend de la Faculté de philosophie et lettres de l’Université catholique de Louvain
1, place Blaise Pascal, 1348 Louvain-la-Neuve (Belgique) - tél. +32 (0)10 47 91 90 - fax +32 (0)10 47 25 79 - dernière mise à jour le 28 novembre 2016