Accueil du site > Centenaire Henry Bauchau > Rencontres et hommages

Rencontres et hommages


Nombre de librairies ont cette année rendu hommage à Henry Bauchau. Le 1er février 2013, c’est la librairie Point-Virgule (Namur) qui recevait lors d’une rencontre littéraire le poète Marc Dugardin et Myriam Watthee-Delmotte pour un dialogue autour de Chemin sous la neige et de l’essai de cette dernière. Tous deux sont également invités le 3 février 2013 au Musée royal de Mariemont pour une discussion portant sur « Le risque de l’écriture », organisée en collaboration avec la Maison internationale de la Poésie — Arthur Haulot (Ixelles). On retrouve encore la directrice du Fonds Henry Bauchau de l’U.C.L. pour diverses conférences en l’honneur de l’écrivain : le 23 mars 2013 à la librairie Les oiseaux rares (Paris), avec une lecture de passages de L’Enfant bleu par Caroline Girard ; le 11 mai 2013 au Parefeuille (Uzès), avec une mise en voix de Martine Vandepeene et une lecture-spectacle du « Cri » d’Antigone par la chanteuse Angélique Ionatos ; le 29 juin 2013, à Toulouse, dans le cadre du Marathon des mots qui, depuis 2005, met à l’honneur écrivains, essayistes et poètes ; le 2 octobre à la Maison des écrivains (Bruxelles), avec un entretien de l’auteur avec Michel Ducobu ; le 26 janvier 2014 à la bibliothèque Le Phare (Centre culturel d’Uccle), pour fêter les dix années d’existence des Archives du Patrimoine autobiographique de Belgique (APA-Bel) lors d’une après-midi de conférences, de lectures-projections et d’expositions animée avec Albert Mingelgrün (Université libre de Bruxelles), Pascale Tison (R.T.B.F.). On n’oubliera pas non plus de mentionner la conférence d’Isabelle Lecomte lors de la soirée Henry Bauchau du 21 mars 2013 au café littéraire Lyra (à Delémont, en Suisse) ni la soirée-rencontre du 18 avril 2013 autour de l’œuvre de l’écrivain belge à la librairie La Belle Aventure (Poitiers), avec la comédienne Anne Klippstiehl.

Les bibliothèques ont, elles aussi, célébré l’auteur d’Antigone. Le 2 mars 2013, la bibliothèque Buffon (Paris) a donné un hommage, mêlant une présentation de l’œuvre à des lectures vivantes. « Henry Bauchau aurait eu cent ans… » est le titre que la médiathèque Pierre et Marie Curie de Nanterre a donné au Petit déjeuner des médiathèques qu’elle lui a consacré, à l’instigation de Michel Livis, le 20 avril 2013. Enfin, le 20 septembre 2013, Strasbourg accueillait, au sein du projet des Bibliothèques idéales, une rencontre, animée par Antoine Spire, qui réunissait Jacques De Decker, Marc Dugardin, Yun Sun Limet, Gisèle Sallin et Myriam Watthee-Delmotte.

Dans le cadre des Midis de la Poésie, Jérémy Lambert, a présenté deux conférences sur l’œuvre poétique d’Henry Bauchau. Intitulées « Henry Bauchau, une poésie de l’existence », ces présentations ont eu lieu au Musée des Beaux-Arts de Bruxelles (le 19 novembre 2013) et au Centre culturel de Woluwe Saint-Pierre (le 21 novembre 2013).

À Paris, le Salon du livre (avec Bertrand Morisset), en collaboration avec le Centre Wallonie-Bruxelles (avec Pierre Venderstappen) rendait hommage au créateur d’Œdipe sur la route à l’occasion d’une Table ronde animée par Philippe Delaroche et rassemblant les écrivains Jean-Luc Outers et Werner Lambersy ainsi que l’auteur de Henry Bauchau. Sous l’éclat de la Sibylle, Myriam Watthee-Delmotte.

Les festivités autour du Centenaire de la naissance d’Henry Bauchau se sont également exportées dans le monde francophone extraeuropéen. Ainsi, lors du mois de la francophonie, le Sénégal, a, à l’initiative de la délégation Wallonie-Bruxelles de Dakar, célébré l’écrivain. Le 15 avril, Bacary Sarr (Université de Cheikh Anta Diop — U.C.A.D.) et Véronique Petetin (qui animait à Paris en janvier 2013 un atelier d’écriture à partir de l’œuvre de Bauchau) ont présenté Henry Bauchau, l’homme et l’œuvre, dans les murs de l’Institut français. Le 17 avril, à l’U.C.A.D. (Dakar), une Table ronde était organisée, conviant Christian Saelens (délégué Wallonie-Bruxelles à Dakar), Véronique Petetin et Bacary Sarr. Elle fut suivie d’un café littéraire et d’un atelier d’écriture animés par Emanuel dit Magou Faye (U.C.A.D.), Véronique Petetin et Andrée Marie Diagne (inspectrice générale des Lettres à Dakar).

Le Phare bleu

Initiative pour le moins originale, la Rade de Marseille (sur la Côte bleue, au Fort de Niolon) héberge depuis janvier 2013 un O.P.N.I. (Objet Poétique Noctambule Interpellant) : le Phare bleu. Cet objet insolite émet une parole silencieuse dont la substance est un poème. Le texte d’ouverture, visible tout au long du mois d’avril, évoquait le surgissement de la poésie : il s’agit de « Mandala pour un poème », publié en 2003 par le poète belge qui avait accepté le parrainage du Phare. Une pré¬sentation publique du Phare bleu eut lieu le 27 juin au Centre international de la Poésie de Marseille.

Remarquons pour terminer la diffusion de deux épisodes de l’émission Par Ouï-dire, consacrés à Henry Bauchau. Interrogée par Pascale Tison, Myriam Watthee-Delmotte retrace la vie et l’œuvre de celui dont 2013 marque le Centenaire de la naissance. Ce programme a été retransmis les 26 juin et 3 juillet 2013 sur la radio belge La Première.


Le fonds Henry Bauchau dépend de la Faculté de philosophie et lettres de l’Université catholique de Louvain
1, place Blaise Pascal, 1348 Louvain-la-Neuve (Belgique) - tél. +32 (0)10 47 91 90 - fax +32 (0)10 47 25 79 - dernière mise à jour le 28 novembre 2016