Accueil du site > Actualité 2019 > Actualité 2019

Actualité 2019



- La Compagnie Contour progressif présente le spectacle « Puisque tu es lion, sois-le », une pièce dansée et chantée pour une interprète et une artiste plasticienne, inspirée de la nouvelle « Diotime et les lions » d’Henry Bauchau. Représentations les 22 mars 2019 (Château-Thierry), 30 avril (Mont-Bernanchon), 14 mai (Armentières) et 23 mai (Lille). Plus d’informations.


- Notre nouvelle Lettre d’information est disponible !


- Anywhere, le spectacle du Théâtre de l’Entrouvert, est de retour aux Transversales de Verdun, du 5 au 7 mars 2019.Plus d’informations.


- Du 2 mars au 30 avril se tient l’exposition Henry Bauchau parmi les écrivains iconographes, au Point culture de Louvain-la-Neuve (Place Galilée, 9a), sous le commissariat de Myriam Watthee-Delmotte, d’Anne Reverseau et avec la collaboration de Corentin Lahouste (FNRS-UCLouvain). Le vernissage public de l’exposition a lieu le 4 mars, en présence Sylvie Germain, romancière et essayiste qui animera un Midi littéraire, de 12h45 à 14h.

Pour Henry Bauchau (1913-2012), l’image éveille des possibles. Il sent une invitation à se dire dans le face-à-face de l’image : poèmes et récits sur l’art, critiques d’œuvres, cahiers remplis de collages et croquis, livres d’artistes, etc. Et lorsqu’il décide d’abandonner la pratique du dessin, des figures d’artistes aussitôt apparaissent dans ses fictions. Comme thérapeute[ , il soutient les jeunes chez qui il reconnaît du talent et leur parcours inspire sa propre œuvre littéraire, tendue vers l’espérance. De la rêverie du poète face à l’autoportrait de Rembrandt à ses interactions avec des plasticiens contemporains, l’exposition propose des documents rares et inédits du Fonds Henry Bauchau de l’UCL, mis en regard des œuvres plastiques qu’ils concernent.

Aujourd’hui, nombreux sont les auteur·e·s qui, comme Henry Bauchau, pratiquent la création littéraire dans l’interaction constante avec la manipulation d’images. L’exposition explore trois générations d’auteur·e·s francophones « iconographes » : Michel Butor et son bureau rempli de stimulants visuels, Sylvie Germain dont l’œuvre est nourrie de références à l’art, Philippe De Jonckheere et son capharnaüm photographique, Éric Suchère et les cartes postales qu’il crée, Yannick Haenel et sa pratique profuse du citationnisme, Cécile Portier qui s’écrit sur écran à partir d’images glanées et Jérôme Ferrari et son roman sur les photographes de guerre.

Plus d’informations ici.

PDF - 208.4 ko
Présentation de l’exposition

- Anywhere, le spectacle du Théâtre de l’Entrouvert, revient au Mime London Festival pour cinq représentations, du 22 au 26 janvier 2019. Plus d’informations.


- Du 29 novembre 2018 au 10 janvier 2019 se tient l’exposition Albert Palma — De sabre et de plume, à l’Espace Andrée Chedid (Issy-Les-Moulineaux). Le vernissage de l’exposition a lieu le vendredi 30 novembre, à 19h. Le jeudi 13 décembre, à 19h30, une projection-rencontre intitulée Albert Palma et Henry Bauchau sera animée par Myriam Watthee-Delmotte, responsable du Fond Henry Bauchau. Plus d’informations.


- Le jury du Prix Henry Bauchau de l’Université catholique de Louvain a le plaisir d’annoncer que le Prix Henry Bauchau a été décerné ex æquo à Madame Elise Vigneron (Théâtre de l’Entrouvert) et à Messieurs Eric Pellet et Benoit Weiler (Théâtre de l’Estrade).

Le jury a décidé de ne pas départager entre deux perspectives :
- d’une part, un encouragement pour une entreprise novatrice et audacieuse par une compagnie jeune, mais déjà reconnue et pleine d’avenir,
- d’autre part, la récompense d’un travail de longue haleine sur l’œuvre de Bauchau, qui a aussi eu le mérite de braquer le projecteur sur des textes jusque-là délaissés par le milieu théâtral.

Organisé autour d’une marionnette de glace et de matières animées, le spectacle d’Elise Vigneron du Théâtre de l’Entrouvert, Anywhere, prend appui sur le roman Œdipe sur la route. Fort de sa perspective originale, la spectacle a rencontré le succès tout au long de l’année 2017, en Belgique et en France, mais aussi en République tchèque et en Corée du Sud.

Plus d’informations

Quant au travail du professeur et dramaturge Eric Pellet et du metteur en scène Benoit Weiler, les familiers de l’auteur belge le connaissent bien : de 2003 à 2013, le « cycle Henry Bauchau » a donné vie, puissance et profondeur aux textes de l’écrivain belge (notamment Gengis Khan, La Reine en Amont et Ceinte créé au départ de plusieurs œuvres de Bauchau).

Plus d’informations

Les membres du jury félicitent chaleureusement les deux lauréats, ainsi que les autres candidats – artistes et chercheurs –, pour leur travail autour de l’œuvre d’Henry Bauchau, qui la maintiennent vivace.

La remise du Prix a lieu dans la soirée du 29 avril 2019, à la Ferme du Biéreau (à Louvain-la-Neuve, Belgique). L’événement est agrémenté par L’île Paradis qu’on ne doit pas dire, création sonore et visuelle que nous évoquerons par la suite.

Documents joints


Le fonds Henry Bauchau dépend de la Faculté de philosophie et lettres de l’Université catholique de Louvain
1, place Blaise Pascal, 1348 Louvain-la-Neuve (Belgique) - tél. +32 (0)10 47 91 90 - fax +32 (0)10 47 25 79 - dernière mise à jour le 7 juillet 2018